Au-delà de la consonance que « mana » évoque pour chacun de nous dans sa langue maternelle :
En français : mânes, manne ;
En kinyarwanda : imana « forces vitales qui désignent tout ce qui est la chance, la vie, le divin » ;
En malgache : manao ohana « bonjour »;
En grec : mana « mère » ;
En arabe : tamana « souhaiter », amana « bien confié », iman « croyance en Dieu »;
En hindou : manas « médiateur et écran entre l’intérieur et l’extérieur »;

 

Mana est un terme polynésien polysémique étudié par Mauss, qui désigne « la puissance et la chance de toute action réussie, humaine ou cosmique, magique ou religieuse » et que nous traduisons par « efficacité symbolique »