Constat et projet associatif

Les populations migrantes, françaises et étrangères, sont particulièrement dans un rapport d’inégalité en matière de santé en France. En effet, l’accès au soin et la prise en charge médicale et sociale des migrants se révèlent problématiques, non pas de part la nature spécifique de ces personnes, mais des problèmes qui peuvent émerger dans leur parcours :
  • – mauvaise maîtrise de la langue française,
  • – situation sociale précaire et isolement,
  • – relations conflictuelles aux institutions et discrimination,
  • – situation administrative non réglée…,

 

Par ailleurs, les facteurs propres à la migration : déclassement social et déqualification, difficultés psychologiques et acculturation, renforcent cette inégalité.
Les prises en charge médicales et/ou sociales sont rendues elles-mêmes problématiques par les professionnels, dont les obstacles sont les difficultés à gérer les questions de l’altérité, du décentrage, de l’écoute et du temps.
Face à ces constats, l’association Mana a réuni et formé des professionnels de différentes disciplines, a passé convention avec l’hôpital où elle a son siège, et a développé plusieurs types d’intervention :
  • – consultations transculturelles
  • – prévention par une meilleure connaissance des populations migrantes
  • – l’interprétariat médical et social
  • – formation auprès des professionnels, enseignement et recherche